Les lieux de culte sont des points d’ancrage qui façonnent nos collectivités. Pourtant, de nombreuses congrégations sont aux prises avec des effectifs en baisse et un manque de fonds nécessaires pour entretenir et exploiter leurs édifices historiques. Ces atouts communautaires importants sont en période de transition partout au pays, et la région de Hamilton ne fait pas exception. Que leur réserve l’avenir? Comment peuvent-ils continuer de servir de façon utilement à leur communauté? Qu’il s’agisse de subsister grâce à des collaborations apportant de nouvelles sources de revenus, de prendre des décisions immobilières stratégiques ou de répondre aux besoins communautaires sous un nouveau régime de propriété, le sort de ces lieux exige d’urgence une collaboration entre les dirigeants de groupes confessionnels, les organismes communautaires, les représentants élus, le milieu patrimonial et celui des affaires, les universités et autres.

La Fiducie nationale du  Canada et l’organisme Foi et bien commun sont heureux de présenter cet atelier d’une demi-journée qui permettra d’examiner des exemples inspirants de partout au pays ainsi que des stratégies et des outils de régénération éprouvés qui peuvent s’appliquer à tous les types de lieux de culte, indépendamment de leur régime de propriété.

Date: Mercredi 19 octobre 2016

Heure : De 9 h à midi

Lieu : À déterminer, Hamilton

Qui devrait y participer?

  • Groupes confessionnels, organisations patrimoniales et communautaires qui sont aux prises avec la nécessité de régénérer un lieu de culte.

Grandes lignes de l’atelier :

Section I : Contexte – Lieux de culte à risque et espoir et inspiration

  • Tendances nationales relatives aux lieux de culte à risque, analyse statistique, évaluation environnementale et qui fait quoi
  • Exemples de réussites de régénération de lieux : ayant continué à la fois de servir de lieu de culte et de nouvelles utilisations adaptées qui continuent de contribuer à la communauté

Section II : Bien établir votre mission et votre vision

  • La première étape essentielle consiste à savoir clairement ce que vous voulez être – continuer de servir de lieu de culte ou adopter une autre vision pour le lieu
  • Présentation de l’état de préparation de la gouvernance / capacité / cadre organisationnel

Section III : Comprendre votre propriété

  • Ce que vous devez savoir au sujet de votre lieu afin de prendre de bonnes décisions immobilières et de planification des activités : contrainte et possibilités

Section IV : Générer des revenus

  • Quelles possibilités de revenus réalistes peut-on envisager relativement à des lieux de culte? Quels sont les facteurs à considérer pour qu’elles soient couronnées de succès?

Animateurs de l’atelier :

Kendra Fry est une facilitatrice communautaire dont la vie professionnelle est axée sur le théâtre et les espaces de rassemblement publics. Pendant 15 ans, elle a été directrice générale, notamment du théâtre emblématique Passe Muraille de Toronto. Actuellement, madame Fry œuvre pour le Trinity-St. Paul’s Centre for Faith, Justice and the Arts, où elle a entrepris d’établir des liens entre les secteurs pour le mieux-être de la collectivité. Elle est chargée d’assurer la liaison entre les organisations résidentes comme Tafelmusik Baroque Orchestra, Annex Montessori School et plus de 300 autres groupes d’utilisateurs afin de créer une collectivité intergénérationnelle dynamique au nom de la Trinity-St. Paul’s United Church.

En plus d’occuper ce poste au Trinity-St. Paul’s, Kendra Fry est conseillère auprès de l’organisme Foi et bien commun, en collaborant au projet sur les lieux de culte ruraux de concert avec la Fiducie nationale du Canada et le Rural Ontario Institute.

Robert Pajot possède plus de 25 ans d’expérience dans la théorie et la pratique de la conservation du patrimoine, dans la gestion et la mise en valeur de biens immobiliers, et dans la formation. En 18 ans au service de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, il a supervisé les pratiques exemplaires et le développement des activités en conservation du patrimoine, il a dirigé des stratégies nationales d’augmentation du rendement et de marketing, et il a supervisé des équipes de projets. Auparavant, il était planificateur adjoint du patrimoine auprès de la Ville d’Ottawa. Il a aussi travaillé dans le secteur privé comme menuisier qualifié spécialiste du patrimoine. Monsieur Pajot dirige le tout nouveau programme de régénération de la Fiducie nationale, Déclic.

S’inscrire